Une etude scientifique estime combien de fois un couple devra Realiser l’amour pour rester content, le service reste etonnant

Une etude scientifique estime combien de fois un couple devra Realiser l’amour pour rester content, le service reste etonnant

Une etude scientifique tres detaillee a reussi a determiner J’ai frequence ideale qu’un couple pourrait avoir en matiere de sexe.

Et le service est assez etonnant !

Un coup que vous etes bien installes en couple, quelle est la frequence ideale a laquelle vous devez vous adonner a toutes les plaisirs de la chair ? Cette question qui pend sur l’ensemble des levres fut etudiee avec soin par Amy Muise, une scientifique specialisee dans tagged payant la romance et le sexe de l’Universite de Toronto Mississauga.

Une etude en trois etapes, assez exhaustive, qui possi?de ete menee pendant de nombreuses annees et dans votre tres large panel de couples. Amy Muise s’est surtout penchee i  propos des comportements sexuels des couples afin de determiner l’adresse entre le sexe et le bonheur. Un lien qui parait evident a premiere vue, mais nullement si aussi simple qu’on pourrait le penser. Indeniablement, le bonheur d’un couple n’est jamais seulement lie au sexe.

Ainsi, la premiere partie de l’etude utilise des precisions sur une duree de 23 annees, concernant environ 25 000 individus, se concentrant sur leurs desirs sexuels, leurs modeles et leurs preferences. Cette recherche a surtout constate que plus de sexe entraine votre niveau de plaisir plus eleve, mais juste Quand votre frequence se deroule un coup avec semaine. Cependant, si votre frequence est plus elevee, le sexe a un effet moins significatif sur le bonheur. Evidemment, ce lien s’applique seulement aux couples engages dans une relation de confiance et stable.

Ensuite, la seconde part de l’etude fut menee aupres de 335 personnes, ethniquement diversifiees, qui ont repondu a une enquete Sur les forums.

Ces personnes ont du satisfaire aux memes questions concernant le plaisir et le sexe dans les relations amoureuses. Et le rendu a confirme celui d’la toute premiere etude. Cependant, Amy Muise a decide de comparer l’intermediaire bonheur-sexe avec 1 autre accessoire plus materiel : nos revenus personnels.

Les individus touchant 25 000 dollars a l’annee (soit l’equivalent encore de 22 000 euros via an) paraissent moins heureuses que ceux qui gagnent 75 000 dollars par an (soit 67 000 euros). Egalement, les couples qui ne font l’amour qu’une fois avec mois sont moins heureux que les couples qui le font une fois par semaine. Rien de bien surprenant jusque-la.

Cela l’est plus, c’est la conclusion suivante : nos couples qui passent d’une frequence sexuelle mensuelle a hebdomadaire deviennent plus heureux que ceux qui gagnent 50 000 dollars encore a l’annee (environ 45 000 euros) avec rapport a leurs pairs.

Enfin, la troisieme etape de cette etude fut menee concernant une duree de 14 ans et se base via un echantillonnage de 2 400 couples maries. La tendance qui se degageait le plus demontrait aussi que plus le couple fait l’amour, plus le niveau de satisfaction dans la relation reste eleve. Cependant, ce lien devient moins significatif si la frequence est inferieure a un coup par semaine.

Pour Amy Muise, son etude a donc determine la frequence ideale a laquelle votre couple doit s’adonner au ravissement sexuel, comme celle-ci l’explique aupres du Huffington Post : « d’ordinaire, cet important de maintenir une connexion sexuelle avec votre mari romantique, mais c’est tout aussi important d’avoir des attentes realistes pour une vie sexuelle, etant donne que de nombreux couples sont occupes et fatigues avec le travail et les responsabilites. Notre recherche suggere que le fait de s’engager dans une relation sexuelle reguliere est associe au bonheur, mais votre n’est nullement necessaire, en moyenne, Afin de un couple de s’engager seulement au but d’effectuer l’amour aussi frequemment que possible. »

On peut dire que le sexe avec votre moitie(e), c’est donc aussi avec moderation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *